L'écotaxe finance la protection et la gestion des espaces naturels rétais. Elle permet aussi de développer des transports en commun fonctionnant avec des véhicules propres. La Communauté de Communes et le Département s'engagent pour préserver l’environnement exceptionnel de l’île de Ré.

Gestion et entretien des espaces naturels

La Communauté de Communes, dans le cadre du Contrat Territorial Milieux Aquatiques mène d’importants travaux de préservation et de restauration des marais. Exemples d’actions :

Protection des berges des fossés

Au fil du temps, la mer creuse les berges. Il est donc nécessaire de les stabiliser.

 

Pose d’ouvrages à anguilles

Ces ouvrages permettent de préserver l’espèce.

 

Travaux de protection des berges, Ars-en-Ré ©Yann Werdefroy
Restauration d’ouvrages à anguilles, Saint-Clément-des-Baleines ©Yann Werdefroy

Curage des chenaux

Le curage des chenaux facilite l’écoulement de l’eau en homogénéisant les fonds.

Depuis 2014, la Communauté de Communes pilote des inventaires de la biodiversité. Leur rôle : mieux connaître les espèces et les milieux naturels patrimoniaux pour améliorer leur protection. Ces inventaires s’appliquent aux oiseaux, insectes, amphibiens, reptiles, chauves-souris, à la flore et aux habitats naturels.

Plus de 400 espèces animales et 80 espèces végétales ont été inventoriées sur l’île.

Gorgebleue à miroir © Fabrice Croset LPO
Azuré du serpolet (Phengaris arion) © Bureau d'études NCA
Chevalier Gambette © Patrick Harle LPO
Ciste hérissé
Vipère aspic

La protection du milieu marin

L’île de Ré est située au cœur du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis. Nos écogardes sont associés à plusieurs programmes scientifiques permettant une meilleure connaissance et protection du milieu marin, ainsi que le développement durable des activités liées à la mer.

Un exemple : une cartographie des bancs de maërl (accumulation d’algues rouges calcaires) au large de Saint-Martin a été réalisée, toujours dans cet objectif d’améliorer la connaissance des habitats marins et leur protection.

 

Bancs de maërl ©Mathieu Foulquié

L’écotaxe permet de financer les actions de l’Office National des Forêts pour l’entretien des dunes et des forêts domaniales. Cela consiste notamment à consolider les dunes et à baliser les cheminements piétons.

Avec l’écotaxe, la Communauté de Communes fournit aux habitants de l’île de Ré des dispositifs de lutte contre les chenilles processionnaires et finance la destruction des nids de frelons asiatiques.

Installation d'un nichoir à mésanges
Nid de chenilles processionnaires
Vespa velutina_©Alain C.

La Communauté de Communes de l’ile de Ré gère 800 ha de parcelles appartenant au Conservatoire du Littoral. Elle y réalise des travaux de restauration ou d’entretien des milieux naturels : réouverture de milieux par bûcheronnage, broyage ou fauche des prairies, arrachage d’espèces végétales envahissantes. Lorsque c’est possible, les parcelles sont louées à des exploitants agricoles ou des sauniers. Un cahier des charges est instauré pour s’assurer que leur activité respecte l’environnement.

Les écogardes

Depuis 2009, la Communauté de Communes s’est dotée d’une équipe d’écogardes, constituée aujourd’hui de dix agents. Ils réalisent des missions de gestion, de surveillance et de sensibilisation.  C’est une équipe mixte (6 hommes et 4 femmes) avec des compétences plurielles. Si chacun a sa « spécialité », tous sont polyvalents et la plupart des missions s’effectuent à plusieurs.

 

Sensibilisation

Avec son équipe d’écogardes, la Communauté de Communes met en place un programme d’actions de sensibilisation à l’environnement :

  • animations dans les écoles ou sorties nature sur le terrain,
  • sorties nature ou ateliers-découverte destinés au grand public,
  • accompagnement des pêcheurs à pied sur l’estran lors des gros coefficients de marée et distribution de la réglette de pêche,
  • le Mois de l’Environnement, organisé en avril tous les 3 ans, permet, grâce à des spectacles, des expositions, des ateliers et des sorties nature, de sensibiliser un large public aux enjeux de préservation de l’environnement,
  • En partenariat avec l’Office National des Forêts, plusieurs sentiers numériques ont été mis en place dans le cadre de l’application mobile « ExploRé ».

Acquisitions par le Département et le Conservatoire du Littoral et renaturations

Le Département et le Conservatoire du Littoral bénéficient d’un droit de préemption qui leur permet d’acquérir des terrains dans l’île de Ré. Environ 1400 ha ont ainsi été acquis et bénéficient d’une protection en tant qu’Espaces naturels sensibles

Si nécessaire, ces terrains sont ensuite renaturés, notamment par la démolition des bâtiments (maisons, cabanons, hangars…).

Développement des transports collectifs propres

Une offre de transports collectifs gratuite est mise en place grâce à l’écotaxe. Elle inclut des navettes estivales pour la traversée du pont, des navettes de villages, ainsi qu’une offre à l’année avec du transport à la demande.

Cette offre est financée à part égale par le Département et la Communauté de Communes.