Le frelon asiatique (vespa velutina Vespa) est un frelon invasif d’origine asiatique, dont la présence en France a été signalée pour la première fois dans le Lot-et-Garonne en 2006. Sa présence est désormais avérée dans près de deux tiers des départements, mais il est plus particulièrement répandu dans le quart Sud-Ouest. 

Comment détruire les nids ?

Le frelon asiatique installe de préférence son nid dans les hautes branches des grands arbres, en zone urbaine ou agricole comme en milieu boisé. Certains nids apparaissent dans des bâtiments ouverts (garage, appentis, sous une terrasse…) ou plus rarement dans un trou de mur, dans un roncier ou dans le sol.

En France, des observateurs s’accordent sur le fait que le frelon asiatique n’est pas agressif ; sa piqure, sauf pour les personnes allergiques, n’est pas plus dangereuse que celle d’une guêpe.

En revanche, le frelon asiatique est un redoutable prédateur pour les abeilles. Les apiculteurs s’inquiètent de voir leurs ruches plus attaquées par cette espèce que par le frelon européen. Dans ses régions d’origine, le frelon asiatique peut détruire jusqu’à 30% d’une colonie d’abeilles asiatiques.

La méthode la plus efficace pour diminuer les populations de frelon asiatique reste la destruction des nids.

La Communauté de Communes a mis en place un dispositif de lutte contre le frelon asiatique, en finançant la destruction des nids de frelons, du 1er mai au 31 décembre de chaque année.

 

  1. Le particulier qui constate la présence d’un nid de frelon contacte sa mairie ;
  2. Les services communaux vérifient la présence d’un nid de frelons asiatiques et rédigent une attestation. Ils font ensuite appel à une entreprise agréée, pour procéder à la destruction du nid ;
  3. L’entreprise adresse sa facture à la Communauté de Communes de l’île de Ré, accompagnée de l’attestation de la présence d’un nid de frelons asiatiques.
Nid frelon Vespa Velutina ©UNAF Photo Félix GIL
Frelon Vespa Velutina ©UNAF Photo Raymond