2012 – 2022 : le label « Pays d’art et d’histoire » de l’île de Ré arrive à échéance. La Communauté de Communes (CdC) souhaite obtenir son renouvellement. Les Rétais seront invités à faire part de leurs attentes en matière de valorisation du patrimoine local.

 



En 2012, l’île de Ré a décroché le label « Pays d’art et d’histoire ». Créé en 1985 par le ministère de la Culture, il valorise les territoires engagés dans une démarche de sensibilisation des habitants au patrimoine, à l’architecture et au cadre de vie.

Une reconnaissance dont bénéficient aujourd’hui 200 territoires qui reçoivent, par une convention de 10 ans avec l’État, un soutien technique et financier.

 



Un nouveau projet avec et pour les habitants

En 2022-2023, la CdC île de Ré renouvelle sa candidature au label.

À partir de cet été et jusqu’à la fin novembre, un bilan des dix dernières années sera effectué façon « happening » dans les transports scolaires, au collège au marché...

L’objectif : faire connaître le service « patrimoine » de la CdC, conquérir de nouveaux publics et connaître ses attentes.

Entre décembre 2022 et janvier 2023, une synthèse de ces échanges permettra la rédaction du nouveau projet de labellisation.

 



Plus de 20 000 spectateurs en dix ans

Créé en 2013, le service « patrimoine » de la CdC a opté pour une stratégie innovante : raconter le patrimoine avec un ton décalé et le faire vivre par des événements ludiques.

Cluedo® géant, escape game et spectacles de rue – une trentaine environ – ont été organisés au cours des Journées européennes du patrimoine, du festival « Secoue ton patrimoine » ou des « Rencontres architecture + patrimoine ». Plus de 160 visites guidées et 54 conférences ont aussi été proposées.

Au total, près de 20 000 personnes ont (re)découvert l’Histoire de l’île de Ré.

 


Le « patrimoine », de quoi parle-t-on ?

Cette notion recouvre plusieurs aspects de l’Histoire rétaise. Le patrimoine est à la fois monumental (églises, maisons bourgeoises…) vernaculaire (histoire du quotidien et de ses pratiques : outils agricoles, costumes traditionnels…) ou naturel (marais…) Au fil du temps, s’ajoute celui qu’on appelle « nouveau patrimoine » : La Maline, le pont, etc.