Chaque été, les saisonniers de l’île de Ré rencontrent des difficultés pour se loger. Une étude va être menée avec comme objectif d’apporter à ces travailleurs des premières solutions concrètes à l’été 2022.



Ils sont très nombreux - 1400 en moyenne - à garantir le bon fonctionnement d’environ 500 établissements (hôtels, campings, restaurants...) en période estivale. Malheureusement, les travailleurs saisonniers éprouvent de réelles difficultés de logement. Et, côté employeurs, cette situation est également un frein au recrutement de main d'œuvre. Pour y remédier, la CdC, en partenariat avec les municipalités rétaises, va piloter une étude sur le logement saisonnier à partir de ce mois d’août 2021.

 

 

Travailleurs et employeurs invités à répondre à un questionnaire

Dans le cadre d’un groupement de commande avec les 10 communes - la problématique du logement saisonnier concernant l’ensemble du territoire - un cabinet d’étude va débuter une vaste enquête de terrain.

Celle-ci se traduira par un questionnaire en ligne auquel travailleurs et employeurs pourront répondre. Ce questionnaire est disponible sur notre site internet. Il est également accessible depuis un QR code placé sur des affiches distribuées sur l'ensemble du territoire. En parallèle, une enquête téléphonique sera menée auprès des employeurs et potentiels hébergeurs.

 

Cliquez ci-dessous pour consulter le questionnaire



Premières solutions à l’été 2022

Ces deux consultations permettront, entre autres, d’évaluer et recenser géographiquement le nombre de travailleurs saisonniers, de connaître les solutions d’hébergement, pour, à terme, mesurer précisément le nombre de lits manquants.

Une fois cette première phase de l’étude terminée, des solutions concrètes pourront être trouvées pour permettre l’hébergement des travailleurs en période estivale. Certaines pourraient être mises en place dès l’été 2022. Enfin, une convention pour le logement saisonnier devrait être signée avec l’État dès l’année prochaine.

Pour rappel, la loi Elan et le code du Tourisme imposent aux communes touristiques de conclure avec l'Etat une convention pour le logement des travailleurs saisonniers, pour laquelle une étude de besoins est un préalable obligatoire.