Le projet de réhabilitation de cet ancien bâtiment de la DDE, situé sur le port d’Ars-en-Ré, se précise. Au programme : création de cellules commerciales, d’un espace culturel, et extension du pôle santé déjà existant.



En ce mois d’avril 2021, la CdC île de Ré lance une consultation pour la maîtrise d’œuvre du projet de réhabilitation du Quai de la Criée. D’une superficie de 572 m2 et inoccupé depuis de nombreuses années, ce bâtiment de l’ex-Direction Départementale de l’Équipement aura besoin de nombreux travaux. Mais, sa position idéale a suffi à convaincre les élus de la Communauté de Communes de répondre à sa mise en vente par l’État en 2010.



“La municipalité ne pouvait l’acquérir et l’État prévoyait de le fractionner en plusieurs lots, explique Lionel Quillet, Président de la CdC, lors d’une visite du site. Nous avons considéré qu’il était d’intérêt général. Il fallait le prendre, quitte à définir plus tard ce que nous pourrions en faire”.



Le passage de Xynthia en 2010, au moment de l’acquisition du bâtiment, a bouleversé les priorités de la collectivité et repoussé à plus tard le projet de sa réhabilitation. Aujourd’hui, celui-ci se précise et poursuit un objectif majeur : “encourager la vie permanente sur l’île et répondre aux besoins identifiés par la commune d’Ars-en-Ré”, précise Lionel Quillet.



Des commerces ouverts à l’année

Menée en étroite concertation avec la municipalité arsaise, la rénovation du Quai de la Criée s’articule autour d’un pôle sanitaire (150m2), économique (450 m2) et culturel (140 m2). “À la demande des praticiens, nous allons augmenter le pôle santé déjà existant, avec 4 kinés et 2 infirmières”, avance Danièle Pétiniaud-Gros, Maire de la Commune.



Le projet prévoit aussi la création et mise en location de 7 unités commerciales. Elles devront offrir une complémentarité aux commerces du centre-bourg, s'inscrire dans une activité pérenne à l’année et permettre la promotion des produits locaux. Enfin, un pôle culturel verra le jour, avec “des expositions et pourquoi pas un espace pour les associations”, complète l’édile.



Compte tenu de sa classification au PPRN (Plan de Prévention des Risques Naturels), le Quai de la Criée, acheté 1,5 M€, ne peut faire l’objet que d’une réhabilitation et extension de 60 m2. Il n'est pas autorisé d’y aménager des logements. Avec 2,5 M € de travaux projetés, sa livraison est prévue au second semestre 2023. “La justification économique de ce projet peut être, certes, discutable, mais son enjeu est stratégique pour l’équilibre du territoire et faire en sorte que l’île de Ré ne fasse qu’une. C’est important d’avoir un bâtiment à vocation de service public dans le Nord”, conclut Lionel Quillet.