Les soldes sont l’occasion de faire du tri dans votre garde-robe. Pour vous débarrasser des vêtements inutilisés, optez pour les bons réflexes.



Le coup d’envoi des soldes d’hiver a été donné hier, mercredi 20 janvier. À l’occasion de cette grand-messe de la consommation, beaucoup feront le choix de rajeunir leur garde-robe et de la vider de ses pièces superflues.



Dans ce cas, il est impératif d’opter pour les bons réflexes, comme privilégier les dons aux associations par exemple. Sur le territoire de l’île de Ré, elles sont nombreuses à récupérer gratuitement les textiles inutilisés. C’est le cas, entre autres, des Restos du cœur, des Amis d’Arbollé, du Secours catholique ou encore Demain en mains.



Lutter contre la production de déchets

Située à Rivedoux-Plage*, cette association de 10 bénévoles, créée en 2014, trie les vêtements qu’elle reçoit chaque mercredi et vendredi à moindre coût (entre 1 € et 3 € la pièce) à ses plus de 300 adhérents - le prix de l’adhésion est lui fixé à 3€. “Notre but est de lutter contre le gaspillage, de favoriser le développement durable et de militer pour des valeurs citoyennes”, témoigne Bernadette Prieur, présidente de Demain en mains.



En se tournant vers les associations, les donateurs limitent leur production de déchets et permettent à d’autres d’acquérir à bas prix des vêtements de seconde main. Un achat utile, à la fois pour le porte-monnaie et la planète. “Ici, les acheteurs ne sont pas que des gens dans le besoin ou au faible pouvoir d’achat, poursuit Bernadette Prieur. On observe de plus en plus de gens qui viennent par souci d’acheter autrement, de lutter contre la surconsommation”.

 

 

Des bornes spécifiques en déchèterie

Si vous ne donnez pas vos vêtements inutilisés aux associations, vous pouvez les regrouper dans des sacs fermés de moins de 30 L, puis les déposer dans les bornes “Le Relais”** situées en déchèterie. Il est recommandé de ne surtout pas les placer parmi les ordures ménagères ni les emballages ménagers recyclables.

Selon les chiffres de la société Le Relais, 61 % des vêtements qu’elle récupère seront vendus en boutique ou destinés à l’export ; 36 % seront recyclés en chiffons ou isolants de bâtiment, et les 3 % seront utilisés en valorisation énergétique. Les textiles malheureusement placés parmi les ordures ménagères ou les emballages ménagers recyclables seront quant à eux destinés à l’enfouissement ou l’incinération, et ne pourront donc pas être valorisés.

 

* Demain en mains, Rivedoux-Plage, rond-point Jules Ferry, à côté de la poissonnerie Le Coureauleur, association ouverte chaque mercredi de 13h à 18h30 (fermeture à 17h30 actuellement en raison des mesures sanitaires), contact@demainenmains17.fr

** Textiles concernés : vêtements, linges de maison, petite maroquinerie, chaussures liées par paire, peluches, non tâchés, mouillés ou moisis.