La tempête Xynthia, qui a touché les côtes atlantiques françaises dans la nuit du 27 au 28 février 2010, a été à l’origine de phénomènes de submersion et d’érosion d’une rare intensité, notamment sur les côtes vendéennes et en Charente-Maritime, causant la mort de 59 personnes et près de deux milliards d’euros de dommages.

 

 

• État des lieux suite à la tempête Xynthia

Sur l’Ile de Ré, de nombreux dommages ont été occasionnés par son passage :

 

  • 2 400 ha submergés soit presque 1 tiers de la surface totale de l’Ile de Ré,
  • 1 400 habitations sinistrées,
  • 2 décès,
  • 64 digues endommagées sur 13 km,
  • 5 900 mètres de brèches,
  • 10 km de pistes cyclables endommagés,
  • 165 M€ de dommages publics,
  • 13 M€ de travaux d’urgence sur les digues.

 

 

 

Cette carte présente les zones submergées à la suite de la tempête Xynthia ainsi que les repères de laisse de mer, témoins de cet événement.

 

En cliquant sur la carte, vous accédez au SIG public, cliquez alors sur un point  pour afficher les informations relatives au repère et accédez aux informations suivantes :

- extrait de photographie aérienne et/ou des photographies de la tempête Xynthia,

- photographies du repère posé

- informations relatives à ses coordonnées et à la hauteur d’eau atteinte lors de la tempête

 

 

• La mémoire du risque

​En collaboration avec les communes de l’Ile et les services de l’Etat, la Communauté de Communes a fait poser, par le cabinet de géomètres expert VIVIES, 58 repères de laisses de mer Xynthia sur différents supports visibles depuis la voie publique.​

Témoins des évènements du passé, les repères de laisses de mer matérialisent les submersions historiques liées à un vimer que le temps ou les traumatismes peuvent parfois occulter.

Ces repères contribuent ainsi à :

 

  • entretenir une mémoire collective des submersions historiques,

  • informer la population permanente et touristique du risque possible en fournissant une information fiable et facile à comprendre,

  • sensibiliser la population au phénomène de submersion,

  • développer la culture du risque.

 

Concrètement, les repères de laisses de mer informent sur :

 

  • les hauteurs d’eau atteintes lors d’un épisode de submersion,

OU

  • l’étendue géographique maximum de la submersion si le repère est posé sur le sol.

 

Les repères peuvent prendre des formes très variées : trait sur un portail, marque sur un mur, clou, disque…

 

Pour la tempête Xynthia, un modèle spécifique de repère, mis à disposition gratuitement par les services de l’Etat, a été défini par le Ministère de l’Ecologie du Développement Durable et de l’Énergie et réalisé en collaboration avec la monnaie de Paris. 

 

 

 

Pour en savoir plus sur la tempête Xynthia,  consultez le site de l'observatoire du littoral  de  l'Ile de Ré.

 

• Photothèque Xynthia