Après les thématiques militaire et maritime, la troisième édition du Festival Architecture + Patrimoine aura pour thème le patrimoine religieux.

 

Le patrimoine religieux fait partie des découvertes incontournables de l’Ile de Ré.

 

En effet, l’histoire du territoire est fortement liée à son histoire religieuse. Depuis le Moyen Âge jusqu’au XXème siècle, nombreux sont les témoins de cette architecture que nous conservons encore aujourd‘hui.

 

Cette année sera donc l’occasion de mettre en valeur un patrimoine exceptionnel : l’abbaye des Châteliers, vestige religieux le plus ancien de l’île et seul ensemble monastique cistercien d’Aunis conservant encore quelques murs, le prieuré Saint-Etienne d’Ars-en-Ré, remarquable par son portail sculpté et bien évidemment son clocher bicolore, l’église de Saint-Martin-de-Ré qui porte encore les stigmates des violents affrontements qui se sont déroulés sur l’Ile de Ré, les églises du Bois-Plage-en-Ré, de La Couarde-sur-Mer et de Saint-Clément-des-Baleines, témoins du renouveau religieux au XIXème siècle ou enfin Notre-Dame-de-Lourdes de Rivedoux-plage, bel exemple d’architecture du XXème siècle.

 

Mais l’histoire religieuse de l’île c’est aussi la fantastique émulation autour du Protestantisme, des premiers temples disparus à l’actuel temple de Saint-Martin-de-Ré construit en 1836, la Réforme a plus que largement accompagné l’histoire de territoire.

 

Enfin, au-delà de l’architecture, le patrimoine religieux c’est aussi des objets, ex-voto, tableaux, sculptures, retables, et nombreux autres trésors parfois oubliés que renferment les édifices.

 

Du Moyen Âge à nos jours, l’histoire rétaise se lit donc dans son patrimoine religieux, catholique et protestant, séculier ou régulier, ancien ou contemporain.

 

C’est ce que proposera de faire découvrir le Service du Patrimoine tout au long de l’année 2018. En poussant la porte des églises, du temple, vous pourrez replonger dans cette histoire riche et exceptionnelle que nous révèle le patrimoine religieux de l’Ile de Ré !