Accueil > Défense des côtes > Le littoral de L'Ile de Ré

L’Ile de Ré est située sur la façade atlantique, au large des côtes de la Charente-Maritime et au Sud de la Vendée. Elle est séparée du continent au Nord par le pertuis Breton, et de l’île d’Oléron et du continent au Sud par le pertuis d’Antioche. L’ile, orientée Nord-Ouest/Sud-Est, s’étire sur une longueur d’environ 25 km, varie en largeur de 70 m (au niveau de l’isthme Le Martray) à 5 km, pour une surface d’environ 85 km², ce qui en fait la quatrième île de la France métropolitaine. Elle est constituée d’environ 108 km de côtes, avec des faciès diversifiés.

 

 

 

 

• Les digues

 

L’ensemble des digues existantes retrace l’histoire de l’Ile de Ré, façonnée par l’homme au fil du temps et elles témoignent de la mobilisation des habitants qui s’efforcent de réparer les dégâts, de colmater les brèches et de reconstruire après chaque tempête. Les paysages actuels de l’ile, qui font aujourd’hui la valeur de ce territoire en termes de patrimoine et d’histoire, témoignent ainsi d’un héritage fort.

 

Aujourd'hui, un programme de renforcement des digues d'environ 130 millions d'euros a été établi pour l'Ile de Ré, dont 65 millions ont déjà été réalisés avec le concours de l'État (40%), de la Région (20%), du Département (20%) et de la Communauté de Communes (20%).

 

Sur l’Ile de Ré, on distingue 66 km de digues réparties en 4 types : 

  • les digues maçonnées (21 km), 

  • les digues en enrochements (25 km), 

  • les levées de terre (20 km), 

  • les gabions (150 m). 

 

 

 

• Les dunes

 

Les cordons dunaires s’étendent sur près de 20 kilomètres soit presque un tiers du littoral : 

  • au nord au niveau de la Conche des Baleines et de Tousse Chemise.

  • sur la façade sud-ouest, aux abords d’Ars-en-Ré (forêt de la Combe à l’Eau), de La Couarde sur Mer (forêt Henry IV) et du Bois-Plage-en-Ré. 

Les estrans sableux sont relativement étroits et les surfaces de déflation éolienne sont donc limitées. Par ailleurs les tempêtes récentes (Xynthia en février 2010 et hiver 2013-2014) ont fortement attaqué l’avant-dune. Ainsi, les faciès de haut de plage et de dune embryonnaire sont inexistants et la dune-blanche présente un profil en falaise faiblement végétalisé. 

 

 

 • Les falaises

 

On compte environ 11 kilomètres de falaises principalement sur les communes de La Flotte et Sainte-Marie-de-Ré et Saint-Martin-de-Ré. Ces falaises calcaires à marno-calcaires sont relativement basses avec une hauteur ne dépassant pas les 5 à 6 mètres et bordées par un platier rocheux.

 

 

• Les épis

 

Les épis sont des ouvrages de protection positionnés perpendiculairement au trait de côte. Ils ont pour objectif de réduire la perte de sédiments par transit littoral et ainsi protéger la haute plage.

Sur l’Ile de Ré, on compte 5,3 kilomètres d'épis de différents types : 

  • les épis maçonnés (plage de la Conche des Baleines, Boutillon, …),

  • les épis en bois (Loix, Ars-en-Ré, La Couarde-sur-Mer),

  • les épis en enrochements (Saint-Clément-des-Baleines, Saint-Martin-de-Ré, …).

 

 

• Les cordons de galets

 

Accumulation littorale formée de galets et étirée en cordon avec une pente vers la mer et une contre-pente sur le revers. Le cordon de galets constitue le plus souvent la partie haute d'un estran essentiellement sableux. Il protège souvent des aires basses comme des lagunes ou des marais. On mesure 2 km de cordons de galets sur l'Ile de Ré.

 

 

• Les remparts

 

Les 3,5 km de remparts présents sur l’Ile de Ré ont été construits au 17e siècle par l’ingénieur Vauban en vue de protéger le territoire. On retrouve ces fortifications sur les communes de La Flotte (Fort de la Prée) et Saint-Martin-de-Ré, celles de Saint-Martin étant classées au patrimoine mondial de l’Unesco et faisant partie du réseau des sites majeurs Vauban.

 

 

• Les ports 

 

Les ports de l’Ile de Ré sont en grande partie dédiés au tourisme et à la plaisance. On compte trois ports relativement importants : La Flotte, Saint-Martin-de-Ré, Ars-en Ré ainsi que deux ports de plus faible capacité à Loix, Rivedoux-Plage.

 


 

Il était une fois LES DIGUES

 

Ce guide, à destination des enfants, aborde l'histoire des digues du Moyen Àge à nos jours. Les enfants pourront comprendre aussi les actions et projets entrepris sur le territoire rétais afin de le protéger. Un guide à mettre dans toutes les petites mains !