Le péage du Pont de Ré au profit de l’action environnementale !

L’Ecotaxe est un droit départemental de passage dû par les usagers de véhicules terrestres à moteur qui empruntent le pont reliant l’Ile de Ré au continent (article L.173-3 du Code de la Voirie Routière).

 

  • Jusqu’au 31 décembre 2011, les recettes du péage étaient affectées au remboursement de l’emprunt qui a permis la construction du pont en 1988.

 

  • Depuis le 1er janvier 2012, elles sont destinées au financement exclusif de l’entretien du pont, du développement de transports en énergie propre et d’actions de protection, de gestion et valorisation des espaces naturels rétais.

 

  • Une convention pluripartite définit un mode de répartition des recettes de l’Ecotaxe entre le Conseil Départemental de la Charente-Maritime (45 %) et la Communauté de Communes de l’Ile de Ré (55 %). Chacune des 10 communes de l’île reçoit de la Communauté de Communes une base fixe de 50 000 € à laquelle s’ajoute un complément proportionnel à la superficie d’espaces naturels acquis par le Conseil Général et le Conservatoire du Littoral sur chaque commune.

Véritable chance pour l’environnement rétais, cet apport financier de l’ordre de 6 millions d’euros par an (Conseil Départemental de la Charente-Maritime - 45 % et Communauté de Communes de l’Ile de Ré - 55 %), est aujourd’hui la pierre angulaire d’une politique cohérente et volontariste en matière de préservation et de gestion des espaces naturels.

 

 

 

Répartition de l'Écotaxe

 

 

 

Lorsque je passe le pont de l'Ile de Ré en été, où partent mes 16 € ?